Les localités de Sinj

Temps de lecture: 8 - 15 minutes
Les localités de Sinj Ivan Alebić

Bajagić

Bajagić est un village d'une beauté naturelle remarquable, situé à environ 4 km de la ville de Sinj, sur la rive gauche de la rivière Cetina, l’aorte de cette région. Bajagić borde le bord du champ du village de Hrvace et se trouve entre les villages de Rumin, Han ainsi que Obrovac Sinjski. Bajagić s'élève en moyenne à 350 m au-dessus du niveau de la mer. Il n'y a pas de pont qui traverse la rivière dans la localité même. Les ponts les plus proches se trouvent dans les localités de Rumin (dans le village de Panj) et de Han.

À Bajagić se trouve l'église Saint-Nicolas, construite en 1937 dans un style néo-romantique en pierre naturelle.

Le cimetière datant du Moyen Âge, un site archéologique situé dans les champs le long du ruisseau Malin (l'affluent gauche de la Cetina), est un bien culturel protégé. Les vestiges archéologiques des tablettes de pierre des anciennes tombes, que l'on pouvait autrefois voir, sont aujourd'hui très probablement sous terre. Le cimetière n'a pas encore été exploré par les archéologues, mais il semble probable qu'il puisse être attribué à la période classique ancienne croate, c'est-à-dire entre les IXe et XIIe siècles.

Brnaze

Brnaze est l'un des villages les plus avancés et les plus densément peuplés de la périphérie de la ville de Sinj. IL compte environ 50 établissements différents de services commerciaux, de commerce et de restauration, ce qui lui confère certaines des caractéristiques d'une ville.

Sur la colline de Brnaze, Brnaška glavica, on a découvert des objets qui donnent un nouvel aperçu de l’époque paléochrétienne. Sur Mioljača, une partie du village de Brnaze, se trouvent les vestiges de l'église ancienne croate Saint-Michel, composée de six absides du IXe ou Xe siècle, elles-mêmes probablement construites sur les fondations de l'église du début de la période chrétienne. Des fragments de mobilier ecclésiastique en pierre de la période ancienne croate ont été découverts, ainsi qu'une partie d'un mur d'autel paléochrétien et quelques monuments anciens. Des tombes du Moyen Âge tardif ont été découvertes dans et autour de l'église, d'où d'autres objets ont également été prélevés (bagues, boucles d'oreilles, éperons de chevaux, pièces de monnaie).

En 2018, la construction de la nouvelle église paroissiale de Saint Nikola Tavelić. La nouvelle église sera construite exactement sur le même site que l'ancienne église de 1972. Quatre cloches sont pendues dans l'imposant clocher de 40,5 m de haut et une croix se trouve à son sommet. La plus grande cloche de l'église est dédiée à la Vierge Marie, Notre Dame de Sinj, la sainte patronne de la municipalité et la ville de Sinj et de la région de Cetinski kraj ; la deuxième cloche est dédiée à saint Nikola Tavelić, le porteur du nom de l'église et le saint patron de Brnaze ; la troisième cloche est dédiée à saint François d'Assise, le fondateur de l'ordre franciscain ; la quatrième cloche est dédiée à saint Antoine de Padoue, le saint populaire de l'ordre franciscain.

Il existe de nombreux clubs sportifs et amateurs actifs à Brnaze. En raison de sa longue tradition, l'association artistique et culturelle Brnaze, fondée en 1975, est particulièrement remarquable. La Société Culturelle et Artistique KUD Brnaze chérit depuis de nombreuses années les coutumes traditionnelles ainsi que les chansons et les danses folkloriques mises en scène. Ces activités constantes dans le folklore local contribuent de manière significative à l'éducation des jeunes et des moins jeunes. L'ensemble de mandolines, qui accompagne le groupe de danse folklorique dans ses déplacements, fait également partie de l'association.

Čitluk

Čitluk est un village situé au nord de la ville de Sinj, entre la rivière Cetina et les localités environnantes de Hrvace, Karakašica, Jasensko et Glavice. Le village s'étend du lit de la rivière Cetina le long de la bordure de champ de Hrvace vers Jasensko sur les collines et les vallées situées entre ces deux endroits. De l'autre côté de la rivière, directement en face, se trouve le village de Bajagić. Le village présente les caractéristiques typiques des régions de Zagora et de Centinska krajina, ainsi qu'une histoire d'une grande portée, mais également peu explorée.

Sur le site de l’actuel Čitluk se trouvait autrefois la ville romaine de Colonia Claudia Aequum, dont les racines remontent au 1er siècle de notre ère, probablement à l'époque de l'empereur Auguste (certainement à l'époque de l'empereur Claude), époque à laquelle elle avait le statut d'oppidum civium Romanorum (établissement des citoyens de l'Empire romain). Parmi les nombreux objets de valeur, la statue d'Hécate et la tête d'Héraclès se distinguent. Les deux sculptures font partie de la collection archéologique du monastère franciscain de Sinj. Aequum est le lieu de naissance du général romain Gnaeus Minicius Faustinus Sextus Iulius Severus, qui a réprimé le soulèvement juif et détruit Jérusalem en 135. On pense également que cette zone est le site d'un amphithéâtre, qui était utilisé pour des jeux de gladiateurs sanglants.

Glavice

Glavice est l'une des localités les plus peuplées de la Cetinska krajina. Le secteur économique le plus important y est l'élevage, mais il y a aussi de l'agriculture, principalement grâce au fertile Sinjsko polje - le champ de Sinj.

La belle et ancienne légende du village, qui porte le nom de Smradovo (« smrad », qui signifie puanteur), quelque peu inhabituel dans la langue croate, dit qu'il possède à la fois le sol le plus fertile et la source la plus pure de la Jaža. Selon la légende, Saint Georges a jeté la queue du dragon dans cette même source après l'avoir vaincu.

Le village est caractérisé par de nombreuses collines et buttes (en croate « glavice »), qui sont à l'origine de son nom. Les ressources naturelles ainsi que la beauté de cette région ont attiré de nombreux aventuriers et investisseurs. Sur la colline de Križ (qui signifie « croix ») se trouve une croix de 9,5 m de haut, recouverte de granit et de marbre, sur laquelle on peut admirer des reliefs et des citations bibliques. Elle a été construite sur le même site que l'ancienne croix, qui a été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. La colline de Križ offre une vue majestueuse sur l'ensemble de la Cetinska krajina.

Le club de football NK Glavice, fondé en 1946, est très actif à Glavice, tout comme le KUD Glavice, le plus ancien club folklorique de la Cetinska krajina. Depuis des décennies, l'association artistique et culturelle de Glavice présente les coutumes folkloriques, les danses giratoires et les chansons traditionnelles de son pays, les représentations à l'étranger étant particulièrement populaires.

L'église paroissiale est dédiée à Saint Jean. La fête de Saint-Jean l'Apôtre et Évangéliste a lieu dans l'Église catholique croate le 27 décembre.

Gljev

Gljev est un village situé à 15 km de Sinj - il se trouve sur les hauteurs de Sinjsko polje, sur les pentes de la montagne de Kamešnica, près de la frontière entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine. La majorité des entreprises et des résidences se trouvent sur les versants de montagne sud-ouest de Kamešnica, le long du champ fertile de la zone karstique. Comme la plupart des localités de la région autour de la rivière Cetina, Gljev a connu un déclin démographique à la fin du XXe siècle car la population en âge de travailler a quitté le village pour les villes voisines de Sinj et Split en raison des emplois disponibles, des possibilités d'éducation et des meilleures conditions de vie en général.

Les habitants de Gljev sont fiers de préserver leurs coutumes traditionnelles - la fabrication des opanci ("opanak", des sandales traditionnelles fermées) et de maintenir les coutumes traditionnelles de la Kamešnica pendant la saison du carnaval.

Dans le village se trouve l'église de Saint Jérôme et Saint Pierre, qui est un bien culturel protégé car c'est un site archéologique. À l'extérieur du cimetière, on trouve un plus petit nombre de pierres tombales de la fin du Moyen Âge.

Jasensko

Jasensko est un village situé à l'est de Karakašica et au sud de Čitluk. Les villages, qui ne sont pas très éloignés les uns des autres, décorent un paysage varié, qui se prête aux excursions aventureuses, aux longues promenades ou même au cyclisme le long des pistes cyclables récemment construites. En 1999, une nouvelle église dédiée à Saint-François d'Assise a été construite entre les localités de Jasensko et Čitluk. Le saint patron de l'église locale et de Karakašica est saint Léopold Bogdan Mandić qui est célébrée le 12 mai.

Karakašica

Karakašica est située à l'ouest de Jasensko et au nord de Lučane. On y trouve des paysages d'une beauté vertigineuse, à perte de vue. Saint Léopold Bogdan Mandić (prêtre croate de l'ordre des Capucins, confesseur très populaire et deuxième Croate à être canonisé par l'Église catholique romaine - après Nikola Tavelić), qui est mort à Padoue en 1942, est le saint patron de l'église locale et du village. Sa fête est célébrée dans le calendrier ecclésiastique croate le 12 mai.

Lučane

Lučane est un village situé dans la vallée extrêmement fertile entre les versants des montagnes Radošić, Sušanj et Gaj. Malgré des recherches scientifiques insuffisantes, les découvertes archéologiques effectuées jusqu'à présent indiquent l'existence d'un établissement préhistorique antérieur. Près des petites rivières Sutina et Točilo (en direction de Karakašica), on soupçonne l'existence d'un habitat préhistorique sur pilotis. De même, sur la colline de Sušanj, on soupçonne la présence de l'ancienne colonie illyrienne Setovia, connue pour la campagne de l'empereur Auguste contre les croates de Dalmatie.

Les experts pensent que par Lučane passait la principale route antique reliant les lieux d'Andetrium (l’actuel Muć) et d'Aequum (Čitluk). On a également découvert quelques tombes de l'Antiquité tardive, datées entre le IIIe et le VIe siècle. La sainte patronne du village est Sainte Catherine, à laquelle est dédiée l'église paroissiale. Sa fête est traditionnellement célébrée le 25 novembre et, selon un vieux proverbe, elle apporte la neige ("Sveta Kata, snijeg na vrata", qui signifie : Quand la fête de Sainte Catherine arrive, arrive aussi la neige).

Radošić

Radošić est un village situé dans les hautes terres karstiques entre le mont Visoka et la ville de Sinj. Elle est considérée comme l’un des villages qui, en raison de sa croissance urbaine, fait déjà partiellement partie de la ville elle-même. Visoka (892 m) est une montagne située au-dessus de Sinj. Plus précisément, Visoka est le versant sud-est du mont Svilaja, séparé du mont lui-même par la vallée escarpée de la rivière Sutina.

Radošić - Visoka

Monika Vrgoč

Une croix de 13 m de haut est située au sommet de Visoka et a été érigée là en 1933 à l'occasion de la 1900e commémoration de la Passion, de la Mort et de la Résurrection de Jésus-Christ. La croix, que l'on peut voir de tous les villages de Cetinska krajina, est censée être une protection et une bénédiction pour toute la région environnante. Chaque année, le dimanche précédant la fête de l'exaltation de la Sainte Croix, de nombreux croyants effectuent un pèlerinage jusqu'à la croix du mont Visoka. C'est généralement un endroit populaire pour les randonneurs, les alpinistes et les personnes qui aiment les excursions. Le sommet de la montagne offre une vue magnifique : d'un côté la ville de Sinj, le Sinjsko polje ainsi que ses environs et de l'autre côté le bassin de la vallée avec le village Dicmo et plus loin vers la mer et les îles.

Obrovac Sinjski

Obrovac Sinjski, un village située à environ 4 km de la ville de Sinj, se trouve sur la rive gauche de la rivière Cetina, le long de la bordure de champ nord-est du village de Hrvace, près des localités de Bajagić, Gala et Glavice. Dans le village de Han, un pont traverse la rivière Cetina, et c'est en fait la seule voie de communication avec la ville voisine de Sinj. Ce pont est le deuxième de la série, en aval du barrage de Peruća. Il a été construit près du pont ottoman détruit et faisait partie de la route commerciale qui, dans l'Antiquité encore, menait de Salona (l’actuel Solin) à l'intérieur de la province romaine de Dalmatie en traversant la rivière Cetina - puis, au Moyen Âge, de Split à Livno en passant par Klis. Le pont était d'une importance capitale pour le transport des personnes et des marchandises.

À leur époque, les Ottomans construisirent à côté du pont également un lieu d'hébergement avec une petite auberge ou han à l'intérieur (turc ← pers. hān, hāne : maison), auquel le village actuel Han doit son nom. La nécessité d'une telle construction s'est imposée en raison des nombreuses caravanes commerciales qui se rendaient régulièrement à Split depuis l’eyalet ou pachalik de Bosnie, une province de l'Empire ottoman. Le pont a été détruit pendant la guerre vénitienne-austro-turque (1714-1718), qui a également vu la glorieuse bataille de Sinj en 1715. Le pont ayant été détruit, la rivière Cetina est désormais traversée en bateau.

La préservation d’un pont romain encore plus ancien se trouve dans le toponyme Mostina (« most » signifiant pont) près de l’actuel moulin Tripalova mlinica, où se trouvait également le pont. La zone autour du pont était très importante sur le plan économique et également très active. Il y avait des établissements, appelés villae rusticae, dont il ne reste aujourd'hui que des vestiges. En outre, il y avait des ateliers où l'on produisait des briques et des pierres à l'époque. Des preuves de l'existence de ces ateliers ont été découvertes en 1956, mais malheureusement elles ont également été détruites.

Suhač

Suhač

Mirko Gaurina

Suhač est un village situé à une altitude de 380 m au-dessus du niveau de la mer, au nord de Sinj. Les premières mentions de Suhač datent de 1341, à peu près en même temps que celles de la ville de Sinj au Moyen Âge. De nos jours, Suhač attire de nombreux sportifs qui profitent des promenades de Pavića nebesa.

Turjaci

Turjaci, un village situé à 4 km de Sinj, le long de la bordure de champ sud-ouest de Sinjsko polje et de l'autoroute reliant les villes de Sinj et Trilj. Dans le village se trouve l'église de Saint Antoine de Padoue, que les villageois célèbrent chaque année le 13 juin avec une procession occasionnelle ainsi qu'un festival folklorique. De nombreuses découvertes archéologiques témoignent de l'histoire impressionnante et captivante du village de Turjaci.

Il y a une longue tradition d'agriculture et d'élevage, notamment du fameux sable de Turjaci, de haute qualité et particulièrement fin, connu sous le nom de turjačka pržina. Dans la compétition équestre de la « Sinjska alka », c'est encore à ce jour le seul sable qui est dispersé sur la piste tant pendant les préparatifs que pendant l'événement du festival lui-même.

Turjaci abrite également le club de pétanque de Pržina, qui est représenté dans la ligue de pétanque du comitat de Split-Dalmatie. En outre, le club participe à diverses activités sociales et caritatives, encourageant activement les jeunes générations à faire du sport, et contribue toujours à la promotion de la culture et de l'esprit sportif.

Zelovo

Zelovo

Ante Gašpar

Zelovo est situé au pied du versant sud de la montagne Svilaja, ce qui détermine à la fois l'emplacement du village et les caractéristiques de la vie quotidienne des habitants. Zelovo est à 14 km de Sinj et à 7 km du village de Hrvace, qui sont également les localités les plus proches.

Dans les environs, il y a les montagnes Plišivica, Gradina et Orlove stine, les magnifiques falaises du mont Svilaja, qui sont célèbres en raison de l'installation temporaire des vautours fauves pendant leur migration vers l'île de Cres ainsi que vers les Alpes juliennes en Slovénie.

Dans le village se trouve également l'église de Saint-Guy, le saint patron, dont la fête correspondante est célébrée chaque année le 15 juin.

Zelovo est célèbre pour la production de pipes à tabac locales, appelées zelovske lule, faites d'argile cuite. Ces pipes à tabac étaient fabriquées de cette manière exclusivement à Zelovo et nulle part ailleurs en Croatie. En outre, les habitants du village ont également fabriqué des porte-cigarettes, des jouets en bois, des meubles, des ustensiles de la vie quotidienne (râteaux, fourches), des objets décoratifs embellis par la sculpture sur bois, de la vaisselle en bois, des boules de pétanque et des instruments de musique (cornemuses, flûtes de berger à deux rangs, l'instrument à cordes gusle et divers instruments à vent). Presque chaque foyer de Zelovo était considéré comme ayant sa propre base de production de divers articles artisanaux. Les débuts de la production de pipes à tabac datent à la première moitié du 18e siècle, lorsque des familles portant les noms de famille Delaš, Domazet et Jukić se sont installées à Zelovo à cette époque. Ces familles ont lancé la production de pipes et de porte-cigarettes, tandis que les familles portant le nom de famille Gabrić se sont occupées de la vente des produits fabriqués.

Aujourd'hui, Zelovo est un lieu populaire pour les voyageurs de loisirs et les alpinistes de toute la Dalmatie, mais aussi pour les personnes venant de plus loin. En hiver, dès que les premiers flocons de neige tombent dans la région, celle-ci grouille de visiteurs enthousiastes qui peuvent profiter non seulement de la beauté naturelle et de la richesse de la flore et de la faune indigènes, mais aussi du rafraîchissement et de la joyeuse compagnie dans le refuge de l'Orlove stine.

COVID19 Info

Partners

Office du tourisme de Sinj

Put Petrovca 12
21230 Sinj

+385 21 826 352

visitsinj.hr

Lundi-Vendredi: 8-16 h